https://ville-legrauduroi.fr/plan-polmar-les-grands-moyens-deployes-dans-un-exercice-a-valeur-de-test/

C’est un exercice de grande ampleur qui s’est déroulé ce mercredi 20 octobre sur les départements de l’Hérault et du Gard. La veille, une journée avait été organisée pour former les acteurs des deux départements. A la manœuvre les directions départementales des territoires et de la mer dans les ports de La Grande Motte, le Grau du Roi et l’Espiguette sous l’autorité des préfectures. L’objectif était de tester les dispositifs du plan Orsec dans son volet Pollution marine (Polmar-terre). Ce plan prévoit en effet de mettre en œuvre sur le lieu d’une catastrophe tous les moyens nécessaires tant publics que privés afin de lutter contre une pollution marine de grande ampleur par hydrocarbures ou tout autre produit notamment chimique qui pourrait survenir sur la frange littorale. L’objectif était donc de se préparer à une crise en testant, s’exerçant et se formant. Un scénario avait été imaginé dans ce sens. Après une simulation de collision entre un navire citerne et un navire de charge, deux postes de commandement opérationnel ont été armés au centre nautique de La Grande Motte et au club-house de la capitainerie de Port Camargue. Le tout permettant de tester la chaîne de décision et de commandement et l’interaction entre les deux départements. Sur le terrain les quelque 140 agents mobilisés – personnels, collectivités, sécurité civile, gendarmerie, pompiers… – ont posé des barrages et mis en œuvre un chantier de récupération des polluants. Sur la plage de l’Espiguette, une autre phase a informé les personnels sur le nettoyage des polluants et un exercice de secours à la faune sauvage a été organisé avec l’appui de la Ligue pour la protection des oiseaux. « Nous sommes mobilisés dans cette chaîne indéfectible entre l’Etat et les collectivités dans toutes ses composantes ; nous mesurons l’importance de cette opération. S’exercer est fondamental pour se coordonner, corriger et améliorer encore pour agir le jour où nous aurions à faire face à cette situation » a estimé le maire, le docteur Robert Crauste, présent sur place et qui a tenu à mettre l’accent sur la haute valeur environnementale des 18 km de littoral gardois.   

Un barrage de 182 m déployé au large de La Grande Motte

Dans le Gard, un autre barrage de protection flottant installé dans la passe des Abîmes
A Port Camargue, mobilisation au poste de commandement opérationnel en lien avec son homologue héraultais
Nettoyage et secours à la faune sauvage sur la plage de l’Espiguette
« Nous mesurons l’importance de cette opération » a souligné le maire le docteur Robert Crauste