https://ville-legrauduroi.fr/mediatheque-et-salle-des-rencontres-le-choix-dune-architecture-maritime-et-aerienne/

Le cabinet A+Architecture a été retenu pour la construction au Grau du Roi d’un bâtiment partagé qui accueillera une médiathèque intercommunale et une salle des rencontres communale. Le futur équipement sera idéalement situé face à la gare, à proximité des groupes scolaires, des services sociaux et du Palais des Sports et de la Culture.

La Communauté de Communes Terre de Camargue et la ville du Grau du Roi mutualisent leurs moyens pour réaliser un nouvel équipement public. « Compte tenu de la rareté des terrains constructibles et pour préserver l’espace, il nous a semblé pertinent de réaliser un bâtiment partagé qui unifie et harmonise les deux projets dédiés à la culture et au lien social », souligne le Docteur Robert Crauste, Président de Terre de Camargue et Maire du Grau du Roi.

Un projet emblématique

L’ambition des architectes sélectionnés (sur les 80 candidats au concours) est de concevoir un projet autour de l’empreinte maritime du Grau du Roi. L’extérieur mêle bois et béton teinté sablé, faisant écho aux roseaux des étangs camarguais et aux cordages marins. Dans l’esprit des deux phares aux entrées des ports, le bâtiment sera surmonté d’une grande vague blanche suspendue dans le ciel et visible de loin. Les architectes souhaitent livrer «  (un) nouvel équipement public (…) qui participe à la cohésion de tous et qui reflète l’identité marquée du Grau du Roi. ». Leur proposition tire parti du projet urbain de la ville en ouvrant le bâtiment sur la grande rambla ombragée. Cet édifice public doit être, pour ses concepteurs, un signal de la vie collective.Pour autant, la volonté du cabinet est de réaliser un projet efficace, au fonctionnement simple et aux accès principaux et techniques évidents. Un large hall vitré de grande hauteur permet l’articulation entre la salle des rencontres et la médiathèque.

Une salle des rencontres communale

Au rez-de-chaussée, la salle des rencontres s’amarre au ponton de la rambla et constitue la base robuste du complexe. Le plan est simple : entrée publique au centre, équipements techniques et accès de part et d’autre, grande salle rectangulaire traversante avec bande servante pour les vestiaires, sanitaires et autres espaces de fonctionnement. La salle d’une surface de 1300 m², dessine un plan rectangulaire. Il s’agit d’un espace à configurations variables, adaptables aux différentes pratiques associatives, culturelles et économiques. Les architectes ont fait le choix d’un équipement modulable judicieux qui peut être mis en œuvre de manière simple et rapide et en toute sécurité. Au gré des besoins, l’installation de la salle permet l’organisation de repas (mariages, événements festifs, lotos…) ou l’accueil de spectacles (concert, danse, one man Show…)

Une médiathèque intercommunale

Au 1er étage, se trouve la médiathèque intercommunale d’une surface de 600 m². Cet équipement s’inscrit dans le programme de construction et extension du réseau des médiathèques. Elle parachève le programme initié en 2018 avec la médiathèque de Saint-Laurent d’Aigouze, et poursuivi en 2020 avec la construction d’un équipement « tête de réseau » à Aigues-Mortes. Accessible depuis le hall et coiffé d’une grande toiture en coque, l’équipement se veut aérien. De grandes baies vitrées offrent une vue panoramique sur la ville. La médiathèque est pensée comme un lieu ouvert, fluide et convivial où loisirs et études se côtoient. A l’exception des espaces dédiés aux jeux de société et à la salle de travail, acoustiquement clos, tous les espaces sont flexibles et modulables. Autour de la salle des jeux de société se déploient les espaces documentaires, jeunesse, petite enfance, adultes, presse actualités…

Deux larges terrasses accessibles depuis la médiathèque et protégées par l’avancée de la vague, accueillent des « dunes plantées » où l’on peut lire ou flâner…

Mutualiser et rationaliser les moyens

Terre de Camargue et la ville du Grau du Roi assurent une co-maîtrise d’ouvrage, chacune pour la partie de l’équipement qui la concerne. Le montant prévisionnel des travaux est estimé à 4 750 000 € HT : dont 3 100 000 € HT pour la salle des rencontres et 1 650 000 € HT pour la médiathèque. A cela s’ajoute un forfait de 508 250 € HT pour le cabinet d’architecte, les bureaux d’études et le scénographe. Après une année consacrée aux études, au dépôt du permis de construire et aux consultations des entreprises, le 1er coup de pioche est prévu en janvier 2023 pour une livraison dès l’été 2024.

Le cabinet  A+Architecture

(Paris, Montpellier, Nîmes, Toulouse) 

A+Architecture axe son travail sur 3 expertises : l’architecture, l’urbanisme et le design, mais aussi la direction de chantier et enfin l’ingénierie du bâtiment dans une démarche environnementale. Le cabinet a signé de nombreux projets architecturaux et urbanistiques, aussi bien pour le secteur privé que des collectivités. On doit à A+Architecture des projets culturels tels que l’Arena Sud de France, le théâtre Jean-Claude Carrière à Montpellier, le Palais des Congrès au Cap d’Agde, de nombreux immeubles de bureaux, des bâtiments de santé ou encore des équipements sportifs comme le complexe Yves du Manoir à Montpellier et la future Halle des sports Mas de Vignoles à Nîmes.