https://ville-legrauduroi.fr/conseil-municipal-salle-communale-et-mediatheque-intercommunale-dans-une-demarche-exemplaire/

Le dernier conseil municipal de l’année s’est tenu dans le contexte particulier de la pandémie avec une majorité en configuration restreinte au deux tiers de sa composition habituelle. « Avec 716,7 pour 1 000 le taux d’incidence de l’épidémie de Covid-19 est le plus élevé dans le Gard », a souligné le maire, le docteur Robert Crauste. Avant le déroulé des 46 questions à l’ordre du jour, le maire a donné lecture du rapport d’activité 2020 de la communauté de communes Terre de Camargue. Marchés publics, emploi, gestion des déchets, culture, sport, restauration collective… Le président a voulu insister sur le bon état d’esprit général qui règne au niveau des équipes comme au niveau des élus. Beaucoup d’exemples le montrent et parmi eux la co-maîtrise d’ouvrage pour la salle communale et la médiathèque, une question importante de l’ordre du jour de ce conseil. « Les deux collectivités ont travaillé ensemble au niveau technique, sur le fond et pour les aspects financiers avec la commande publique : on arrive à incarner une dynamique commune », a estimé le docteur Crauste. Pour la construction du bâtiment partagé accueillant la salle communale et la médiathèque intercommunale, le marché public de maîtrise d’œuvre a été fixé. Le lauréat du concours où trois équipes avaient été retenues est choisi. Il s’agit du Cabinet A+ Architecture de Montpellier. « Ce bâtiment emblématique dans sa position urbaine au sein de la rénovation en cours est un élément structurant pour le Grau du Roi. Il a valeur d’exemplarité sur le travail accompli en commun », s’est félicité le maire. La délibération a été votée à l’unanimité. Avant de conclure, la séance, le docteur Crauste a tenu à revenir sur le plan de gestion West Med. « La négociation à Bruxelles a été âpre puisqu’elle a duré pendant deux jours… Le revenu de stabilité du quota de journées n’a pas pu être fixé à 7,7% mais a été établi à 6% soit 173 jours. Cela met les armements dans une limite de rentabilité. Nous restons mobilisés pour les aides compensatoires sur les arrêts temporaires et la prise en charge à 100% du chômage partiel. Notre soutien à la profession de nos marins-pêcheurs reste fort et entier. »